AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  



 

Partagez | 
 

 MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Mordred Caraholt

▬ MESSAGES : 9
▬ ICI DEPUIS LE : 01/10/2015

MessageSujet: MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.   Jeu 1 Oct - 0:58


Mordred Caraholt
ft. Dante (Devil May Cry)


Nom ▬ Caraholt. Un nom commun d'origine irlandaise, ton pays natif. Un nom que tu détestes, que tu tiens de ce père que tu hais tant. Prénom ▬ Mordred. Un prénom de légende... Tiré des mythes arthuriens. Et pourtant ce n'est point le héros de l'histoire bien au contraire. Il est traître, félon. Il est celui qui n'aurait jamais dû naître. Surnom ▬ Scar. Tout est dit. Tu l'as choisi après avoir regardé Le Roi Lion, tu trouves qu'il te correspond bien. Pis le méchant du dessin animé est franchement cool. Age & Date de naissance ▬ 26 années. Tu es né en mars de l'année 1989 un certain 21. Lieu de naissance ▬ Waterford. Une jolie ville d'Irlande. Situation ▬ Célibataire. Et heureux d'être seule. Tu enchaînes les histoires sans lendemain cela te convient. Orientation ▬ Hétérosexuelle. Y'a pas de formes chez les mecs, c'est moche, ça t'attire pas. Groupe ▬ Habitants. Parce que tu ne voulais pas enseigner dans cette académie de merde après en être sorti. Mais tu ne te voyais pas non plus partir de cette ville. Pouvoir ou particularité ▬ Guérison. T'es un peu une sorte de Wolverine. On peut te taillader, on peut te martyriser, ton corps retrouvera toutes ses capacités en un temps record. Tes cicatrices se referment bien vite, mais bien sûr, ton pouvoir ne peut pas guérir les blessures de coeur, ou les mauvais moments passés. Tu peux aussi soigner les autres, mais cela à un coup. En soignant les autres, tu captures leurs maux avant que ton corps ne les élimine de lui même.

Caractère + ▬ Blasé ▬ Bourru ▬ Cafardeux ▬ Cynique ▬ Désordonné ▬ Discret ▬ Énigmatique ▬ En retrait ▬ Fêtard ▬ Franc ▬ Froid ▬ Intrépide ▬ Négatif ▬ Rancunier ▬ Solitaire

▬ Tu t'es rendu compte de tes pouvoirs lorsque tu as eu six ans. ▬ Ton père t'a immédiatement traité comme un monstre, t'enfermant et te prenant pour une poupée, pour sa marionnette. ▬ Tu es resté enfermé dans son asile pendant dix longues années. ▬ Tu as subi un tas de tortures et d'expériences visant à comprendre ton pouvoir durant cette période. ▬ Tu as réussis à t'en échapper à l'âge de seize ans, après un nombre incalculable de tentatives. ▬ Tu as survécu seul pendant des années, devenant un gosse des rues avant d'entendre parler de l'Académie. ▬ Tu n'y es pas resté longtemps. Deux tout au plus. Tu habites maintenant dans le petit village en face. ▬ Tu es le gérant d'un petit bar au village. ▬ Tu sais bien te débrouiller avec une épée et un flingue.

Pseudo ▬ Lame à sticot o.o Age ▬ J'ai pas assez de doigts pour compter. Tu as découvert le forum grâce à ... ▬  :21: . Un dernier mot ? ▬  :46: .



Dernière édition par Mordred Caraholt le Mer 28 Oct - 17:19, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mordred Caraholt

▬ MESSAGES : 9
▬ ICI DEPUIS LE : 01/10/2015

MessageSujet: Re: MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.   Jeu 1 Oct - 0:58



phrase de ton choix
La mémoire dans la peau ▬ Tu joues dans ton jardin, tranquillement assis sur une petite butte. Tu es heureux, le soleil tape, il fait beau, il fait chaud. Ta mère est affalée dans un bain de soleil, non loin de toi, elle dort à moitié pendant que tu t'amuses avec ta petite balle. Tu ris, jonglant avec. Mais voilà que tu la fait tomber. Elle roule et se dirige droit vers le fond du jardin. Tu te relèves et commences à courir après. Tu ne veux pas perdre ton petit ballon coloré. Il est joli en plus, il est recouvert de dessins de tes héros préférés, Batman, Superman... Tu arrives au bout, près de la barrière. Ta balle est passée sous le grillage. Tu jettes un regard en arrière. Ta mère dort toujours c'est bon, tu peux y aller. Tel un agent secret, tu ouvres doucement la porte, évitant de la faire grincer, puis tu te faufiles entre les grilles, menu comme tu es, tu n'as pas de mal à passer. Un grognement se fait entendre. Tu relèves la tête, apeuré. Mais il n'y a rien. Tu avances et tends le bras vers ton jouet. Et avant même que tu ne comprennes ce qu'il t'arrive, tu vois ton petit bras se faire happer par un animal. Ton bras est broyé, tu sens les canines du gigantesque molosse se refermer dessus. Tu hurles. Le pitbull resserre sa prise tandis que tu tentes désespérément de te dégager. La douleur est affreuse, lancinante, donnant dans ton corps entier. Tu cries, tu as mal, tu appelles ta mère. Celle ci accourt vers toi, un balai à la main et se met en devoir de chasser le chien. Puis elle te prend dans ses bras, hurlant après ton père, qui vient juste de rentrer du travail. " Grâce au ciel tu es rentré à temps ! " Ton père jette son manteau au sol et, lorsqu'il voit que tu es couvert de sang, se précipite sur toi. " Emmène le au cabinet vite. " Sans se faire prier, ta mère court dans la pièce et dégage ce qui encombre le bureau avant de te placer dessus. " Ça va aller mon ange ne t'en fait pas, papa va arranger ça. " Pourtant tu ne chouines plus. La douleur, elle disparait, tu ne la sens presque plus. Tu respires, calmement. Tu vas mieux. Ton père arrive, sortant stéthoscope et autres trucs de chirurgien. Il commence à te déshabiller rapidement, préparant de quoi cautériser la plaie. " Anna va chercher de l'eau et des com... Qu'est-ce que... " Il regarde, éberlué ton bras couvert de sang, le tournant et le retournant, cherchant désespérément une trace de morsure. Mais sur ton bras, il n'y a plus aucune blessure, juste une fine cicatrice, qui lentement s'efface... ~

La mort dans la peau ▬ La peur. Qui s'insinue dans tes veines, qui ne te quitte plus. Le froid. Intense, glacial. Qui te gèle la peau, qui fait contracter tes muscles, qui te transperce jusqu'à l'os. La douleur. Encore et toujours, insupportable. Qui te martèle tous les jours depuis cette maudite scène. La violence. Gratuite. Celle qu'on use sur toi pour voir jusqu'à quel point tu endures les souffrances. Pour voir jusque où peut résister ton corps. Pour voir... Si tu n'es pas immortel, pourquoi pas. De la buée sort de ta bouche, et tu te colles encore un peu plus contre ce mur gris et froid, resserrant tes bras autour de tes genoux pour essayer de conserver un peu de chaleur. Un jour, ils finiront par te tuer... Un jour, IL t'achèvera. Tu en es certain. Tu claques des dents et te mords la langue, retenant une nouvelle crise d'angoisse, retenant de nouvelles larmes tandis que tu entends de lourds pas claquer sur le sol, avançant dans ta direction. Tu as peur, petit être tremblant et chétif que tu es. Tu sais ce qu'il va se passer. Des expériences, encore et toujours. Ils vont te tester. Tu vas encore une fois passer sur la table d'opération. Tu ne peux pas. Tu n'en peux plus. Tu aimerais mourir, mais ton corps ne le veut pas. Il cicatrise, tes blessures se referment petit à petit. Certes moins vite que pendant ton enfance, sans doute qu'en grandissant ton corps met plus de temps à se régénérer. Mais il n'abandonne pas la partie. Et c'est pour cela. Pour cela que tu es enfermé depuis dix années dans cet asile, caché aux yeux de tous. C'est pour cela qu'IL teste, qu'IL expérimente des tas de choses sur toi... Des choses plus horribles les unes que les autres... Des choses qui font mal, terriblement mal... Tu n'es qu'une marionnette entre ses mains... Les pas s'arrêtes devant la porte de ta minuscule chambre. On ouvre la porte. Des ombres s'avancent et t'empoignent, te tirant lentement vers le long couloir te menant à torture. Et là, tu le vois... Tu ne peux pas t'empêcher d'exploser. " PÈRE ! " Il te jette un regard glacial. Ce n'est pas un homme ça, ce n'est pas ton père... Ce qui se tient devant toi, c'est un scientifique, un chirurgien qui veut comprendre ce que tu es. Tu supplies. " Père s'il vous plaît... Arrêtez... Vous me faites mal... " Ses yeux bleus glaces te transpercent, aucune émotion n'apparaissant sur son visage. " Salle 103. " Dit-il simplement. ~

La vengeance dans la peau ▬ Tu inspires une grande bouffée d'air frais. Le vent glacial transperce de part en part tes vêtements mouillés. Mais tu n'en n'as que faire. Tu attends. Silencieusement. Tapi dans ton coin, que la silhouette sorte de la grande maison. Tu es dégueulasse, couvert de sang séché, de boue, et d'un tas d'autre immondice. En même temps, lorsqu'on vit dans la rue on ne peut pas s'attendre à sentir la rose et à ressembler à un gentil garçon n'est-ce pas? Voilà un peu moins de deux ans que tu as réussis à t'enfuir de l'asile de ton père. Certains jours tu as encore du mal à t'y faire. T'aimes pas lorsque les gens te regardent, tu as l'impression d'être constamment surveiller. Tu as peur... Peur que ton père te retrouve un jour, parce que oui, tu sais très bien qu'il continue de te chercher... Tu en fais des cauchemars, de terribles cauchemars.. La vie t'a bien marquée, et pourtant tu n'as que dix-sept ans... Alors tu as décidé de ne plus avoir peur. Tu as décidé de te venger... Tu suis la silhouette qui avance dans la rue, inconsciente du danger, un éclat de verre à la main. Tu rêves de ce moment, de lui planter ce pic dans la poitrine, encore, et encore... Il tourne dans une ruelle, et tu finis par lui tomber dessus, tu le roues de coups, le frappe, au visage, au torse. Partout. Tu déverses ta colère, ta haine, ta rage envers ce père qui est allé jusqu'à te torturer. Mais lorsque tu regardes ses yeux bleus glaces, ton coeur se serre. Non, tu ne peux pas... Ton poing s'abat sur le pavé, à côté de son visage ensanglanté. Le morceau de verre se brise, et les éclats se logent dans ta main. " Je ne suis pas. Un monstre... " Murmures tu en pleurant. Tu relâches son col et finis par t'enfuir, laissant ton père se relever difficilement. ~

La peur dans la peau ▬ Sept ans. Voilà sept ans que tu es ici. T'as fini par venir à l'Académie Fordham après plusieurs mois passés à cogiter. Tu vais peur de tomber dans un traquenard. Peur que cette école soit une utopie. Peur qu'elle ne soit en réalité une prison, un asile, où tu aurais à subir de nouvelles tortures... Mais finalement c'était bel et bien une école. Tu y a appris beaucoup de choses, même si tu n'y es pas resté longtemps. On ne peut pas dire que tu l'es réellement abandonné. Tu vis dans le village juste à côté. Tu as décidé de ne pas trop t'éloigner. Tu sais que si jamais tu as un soucis, tu peux toujours t'y réfugier... Parce que c'est pour ça que tu reste ici. Parce que tu as encore peur. Tu as peur du monde qui t'entoure, peur que quelqu'un te brise à nouveau... Tu es tiré de tes pensées par des aboiements. Tu te lèves et te diriges à l'arrière de ta maison. Dans la petite cour, tes trois pitbulls aboient à plein poumon. Tu les regardes d'un air mauvais avant de jeter un oeil dans la rue. Là bas, une ombre file de toit en toit. Tu refermes doucement la porte. La Confrérie... Tu en as entendu parler, mais pour l'instant tu n'as pas encore eu d'ennuies. Alors tu continues de te taire. Tu continues de jouer profil bas..  ~



Dernière édition par Mordred Caraholt le Mer 28 Oct - 17:08, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Sawyer Callahan
« membre de l'Ordre »

▬ MESSAGES : 62
▬ ICI DEPUIS LE : 15/09/2015

MessageSujet: Re: MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.   Jeu 1 Oct - 10:42

OMG OMG OMG OMG **
DAAAAAAAAAAAAAAAANTE. ♥♥
MARRY ME. //POTEAU.

_________________
Δ u.c. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mordred Caraholt

▬ MESSAGES : 9
▬ ICI DEPUIS LE : 01/10/2015

MessageSujet: Re: MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.   Jeu 1 Oct - 11:56

Eheh je savais qu'il te plairait :p
On se fait un ship quand tu veux :coeur:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ephraem De Cambourg
« confrérie Lockwood »

▬ MESSAGES : 314
▬ ICI DEPUIS LE : 15/09/2015

MessageSujet: Re: MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.   Jeu 1 Oct - 12:17

On vous arrête plus toute les deux èé

_________________

Mes visages:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Ephraem De Cambourg
« confrérie Lockwood »

▬ MESSAGES : 314
▬ ICI DEPUIS LE : 15/09/2015

MessageSujet: Re: MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.   Mer 28 Oct - 17:30


Félicitations !
ta fiche est validée
Encore moi qui valide, j'aime cette fiche on dirait un de mes persos ! Fin bon je raconte ma life ici si ça se trouve personne va lire et s'en tape royal té ! Mais c'pas grave je blablate de la merde juste pour le fun maintenant. bref t'es validée èé
Maintenant que tu es parmi nous, je laisse à ta disposition quelques liens utiles afin de compléter efficacement ta validation.

+ bottin - pense à t'y recenser.
+ fiche de lien - pour te faire des amis.
+ recherche de rp - pour te lancer.
+ défis - juste pour le fun.


_________________

Mes visages:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.   

Revenir en haut Aller en bas
 
MORDRED ▬ Scars are stories. History written on the body.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black History: Haitian Monument
» California Stories
» Sondage pour les Scars Pirates
» Stories FM
» Animation Ghost Stories

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▬ FORDHAM. :: 
LES HEROS DU COIN
 :: + DOSSIERS D'ADMISSION. :: + les validés.
-